THE A.M. V 1.0
À venir
Type
Exposition
Du 27 juin
Au 15 août
Vernissage
18:00
Maciej Czepiel

Le balkkon se réjouit d’accueillir Maciej Czepiel au N°20 et dans notre vitrine !

//L’ARTISTE//
Maciej Czepiel est né à Cracovie en Pologne puis a grandit à Montréal au Canada avant de s’installer à Neuchâtel où il vit et travail à présent. Il réalise en ce moment un Master en Art
visuels à la EDHEA à Sierre.
Ces dernières années, il a exposé son travail notamment au Ulsan Photography Festival en Corée du Sud, à Festival Images à Vevey, au Photoforum Pasquart à Bienne, à Standard/Deluxe
à Lausanne ainsi que dans de nombreux lieux et festivals. En 2020 il réalise l’Enquête Photographique Valaisanne et remporte également le Prix Focale de la Ville de Nyon.
Son travail explore le contexte et les structures dans lesquelles se développe le documentaire photographique. Pour Czepiel, la photographie documentaire permet d’approfondir bien plus
que notre réalité physique et visible. Elle donne accès à la traduction de nos souvenirs, de nos rêves et de nos émotions, mais également à l’invisible entourant ce qui existe effectivement.
Le travail de Czepiel porte sur les débats actuels ainsi qu’historiques, en développant nos manières de percevoir non seulement à travers l’image photographique, mais aussi en se
penchant sur la collecte d’objets, l’intervention sculpturale ou encore le texte.
www.maciejczepiel.ch

//SON OEUVRE//
« The A.M. V 1.0 » (The Archival Machine Version 1.0) est un travail qui fait partie des recherches de Maciej sur notre manière de nous approprier l’archive commune en tant que population.
Travaillant actuellement au Musée d’art et d’histoire de la Ville de Neuchâtel, où les collections et archives sont en plein déménagement. Son rôle est, d’une part, de créer l’archive qui représente l’œuvre ou tout autre document détenu par le Musée, en réalisant une reproduction photographique. Mais également d’explorer et de figer dans le temps les divers et multiples lieux éparpillés sur le territoire neuchâtelois où sont stockées ces œuvres et archives.
Lors de ces deux actions distinctes, l’artiste questionne l’intérêt porté à certains éléments de ces collections, sur qui décide de ce qui a un intérêt pour la population, sur le processus d’acquisition, ainsi que sur la manière dont l’archive est montrée et révélée.
Le projet « The A.M. V 1.0 », propose à la population de participer à la création de sa propre archive au moyen de cette machine munie d’un appareil photographique argentique. À l’ère des IA capables de générer une forme d’archive, la photographie analogique reste l’un des seuls moyens d’obtenir une archive parfaite et non compromise, révélant notre réalité.
Une fois les étagères de la machine pleines, les images seront développées, les rouleaux vides seront stockés sur l’étagère de la machine, au fur et à mesure qu’ils se remplissent, comme preuve de la création de l’archive. Les images seront ensuite reproduites en séquence sur une série de rouleaux comme moyen de conservation et de présentation, et redistribuées à la population, qui se chargera de leur conservation. La boîte contenant l’appareil et les rouleaux sera fermée, scellée et stockée en lieu sûr lors d’une cérémonie d’archivage.
Nous devenons témoins de la création de nos propres archives.

//INFOS PRATIQUES//
Vernissage le 27 juin à 18h en présence de l’artiste.
Le N°20 est un espace atypique d’exposition situé derrière une porte qui ne mène nulle part. Il se situe à quelques pas de l’entrée du Balkkon. Ayant pignon sur rue, les œuvres exposées sont visibles en tout temps du 27 juin au 15 août 2024.